Le père noël est une ordure!

C’est Noël!!!

Des différentes représentations du père noël, il en est des qui sont des bombes à retardement, offertes innocemment!!!

Je m’explique:

Faisant ma déco comme la plupart d’entre nous à cette période de l’année, jamais je ne me serais doutée que je pouvais mettre la structure de mon habitation en danger…et pourtant…

Une bûche déguisée qui nous avait été offerte il y a quelques années faisait partie de la panoplie du 25 décembre… Ce tronc craquait régulièrement.

Bah! Du vieux bois qui travaille pensions-nous…

Il est vrai qu’il craquait très régulièrement ce bois! Mais soit, il avait plein de fentes…

Jusqu’au jour où … nous trouvons un coléoptère dans le local de rangement du bonhomme. Jusque-là, quoi de plus normal, il est certainement rentré par la fenêtre… oui mais… curiosité naturaliste éveillée, nous identifions l’animal comme étant un capricorne des maisons (Hylotrupes bajulus) !!!

Alors là, on commence à avoir le sourire crispé… et si… ?

Eh oui, quand on lit la description Wikipedia « les larves sont audibles » on va direct écouter notre tronc pour constater avec angoisse que ce xylophage est établi chez nous!!!!

Mieux vaut ne pas imaginer la suite… attaque des poutres, traitement aux insecticides….

Après s’être débarrassés bien vite du bonhomme, nous écoutons, avec soulagement, le bois de la structure, ouf plus de bruit de grignotage!!!

On gardera l’oreille attentive et déjà que l’on passe pour des chercheurs d’extra terrestre quand on sort avec une paire de micros, on va passer pour franc fous à écouter des poutres avec un stéthoscope!!!

Voici un enregistrement des larves, il s’agit d’un bruit très faible, il y a donc du bruit de fond lié au micros et à la légère amplification que j’ais faite pour rendre cet enregistrement audible pour la plupart, sans matériel spécial!

Alex Player - Audio player for Wordpress

Sur ce Joyeux Noël à tous et merci de votre écoute et fidélité!!!

Ivre de lumière

Lors des nuits d’avril dernier, des multitudes de hannetons communs (Melolontha melolontha) font vibrer l’air. Année de pullulation, au grand désespoir des maraîchers et jardiniers, ces invasions permettent toutefois de fournir une nourriture substantielle à plusieurs espèces d’oiseaux, aux hérissons, etc…Ici, attiré par la lumière, un individu se heurte au mur, se pose quelques instants, on entend ses pattes s’accrocher au crépi et repart. Un paon s’exprime en début de séquence. Ma crainte, banale, commune et un brin hystericoridicule:  qu’il ne se prenne dans mes cheveux !! A voir comme il aime bien les moumoutes de mes micros, je peux imaginer le pire !!!! 

During april nights, cockchafer are flying everywhere. Farmers don’t like them, because they eat fruit trees and other. But it is a good food for birds, mamals, etc…Here one cockchafer attracted by a light agains a wall. clashing, then climbing the wall. I imagine that it could like my hairs as it like the wind protection of my microphones and it don’t enjoy me!!! 

Prémices…

 

Alors que tout est encore gelé et silencieux, Une mangeoire sert de prétexte aux pics épeiches pour commencer à se chamailler et tambouriner timidement.

Le printemps approche et réveille petit à petit les instincts territoriaux. Les branches, encore chargées de neige, en profitent pour se délester!

All is still frozen, but a foodpoint helps the great spotted woodpecker to start first display and territory search. Trees are full of snow and the bird’s contest make it fall.[display_podcast]

De l’oie à la grue.

Les grues et les oies se réveillent. Tout ce petit monde, affamé du jeûne nocturne, part des dortoirs et se rend dans des zones plus propices à se remplir la panse! Ici un passage d’oies et de quelques grues cendrées à la réserve des Outines dans la Marne, avec des Vanneaux huppés et Sarcelles d’hiver en novembre, au lever du jour.

Le deuxième extrait est à la tombée de la nuit, quand les grands groupes reviennent sur les bancs de vase pour y dormir.

Cranes and greylag goose waking up. They are hungry and they go in the fields to eat. Here a group of goose and then few cranes passing.

The second sound is when the cranes are coming back,  the night is comming.

Du rififi chez les corneilles

Pour moi, le son des corneilles (Corvus corone) se chamaillant est typique de journées de fin de saison où la brume enveloppe les champs et le froid s’installe gentiment. Un morceau de nourriture quelconque et les voilà raillant et criant, prêtes à n’importe quel coup bas pour obtenir un peu de pitance.

For me, the sound of Carrion Crow squabbling is typical of end of season days, when the fog enwrap the fields and the cold settles slowly. Any little piece of food, and they are mocking and screaming to have it.[display_podcast]

Un gros insecte

Complètement irréel de voire passer au-dessus des alpes un catamaran arrimé au plus gros et plus lourd hélicoptère du monde, un MI26, venu de Russie pour l’occasion. Les autres avions de tourisme et « petits » hélicoptères semblaient des mouches en comparaison…Pour une fois que les moteurs ne me gâtent pas mon enregistrement…

 So crazy to see the heaviest and biggest helicopter of the world crossing the alps with Alinghi.I’m not used not to be disturbed by the noise of motorized things during my recordings.

[display_podcast]

Calme d’une nuit en Drôme

Alors que la chaleur s’en est allée avec le soleil, laissant derrière elle parfums et température agréable, l’obscurité sert de théâtre aux orthoptères et oiseaux nocturnes. Le chant du plus petit de nos hiboux, le Petit Duc (Otus scops), rythmera toute la nuit de sa note flûtée!

The sun is gone, leaving a summer night, rythmed by the song of some insects and the Eurasian Scops Owl…

Festival “La Nature Parle Son”

Du jeudi 25 juin au dimanche 28 juin 2009 se tiendra à Miscon, petit village français dans la Drôme près de Luc en Diois, le festival:
« LA NATURE PARLE SON »

Des balades sonores, des écoutes, des musiques avec des sons de la nature, la présentation de matériel, des siestes sonores, des rencontres avec des associations,… tout un programme dans une ambiance chaleureuse, un rendez-vous dans un cadre magnifique à ne pas manquer!!!

Pour les détails: communiqué de presse
Attention il faut s’inscrire avant le 1 juin à festival@naturophonia.com