Déconvenues entre voisins!

C’était en 2005,

Pour la première fois depuis longtemps, le faucon pèlerin a tenté de se reproduire dans le canton de Genève.

Evènement fort médiatisé, cet essai de nidification n’a pas abouti! S’agissait-il de problème de voisinage avec le grand corbeau qui avait son nid non loin de là? Cet extrait sonore peut le laisser croire!

On y sent comme une angoisse de la part des pauvres faucons sans cesse harcelés!

Alex Player - Audio player for Wordpress

In 2005, for the first time since a long time, the peregrine falcon tried to reproduce in the Geneva area. But some problems with the neighbours occured…

14 mars: 8ème nuit de la chouette

A ne pas rater!!

La nuit de la chouette a lieu tous les 2 ans dans toute la Suisse romande, en France, en Belgique, au Luxembourg et en Tunisie. Des spécialistes vont vous présenter les rapaces nocturnes par le biais de différentes manifestations: balades nocturnes, diaporamas, expositions…

Prenez connaissance du programme de la société « Nos Oiseaux »

Pour vous donner l’eau à la bouche, voici quelques extraits sonores d’espèces présentes en Suisse.

La chouette hulotte : Elle affectionne les grands arbres, on la rencontre fréquemment en plaine. Le chant du mâle est doux, tandis que celui de la femelle est un cri.

La chouette de Tengmalm : Les forêts de hêtre en altitude, avec présence du pic noir, dont les anciennes loges lui servent de nid ont sa préférence. Elle chante plutôt de nuit, mais il peut arriver de l’entendre de jour. Son chant est doux et discret.

 La chouette chevêchette : Elle fréquente les mêmes lieux que la chouette de Tengmalm et les forêts de conifères. C’est la plus petite de nos chouettes. Elle égraine son chant flûté et nostalgique à l’aube et à l’aurore.

La chouette chevêche : Une habitante des vieux vergers à haute tige et des arbres à cavité. Elle a un chant flûté mais la femelle fait des appels plus vifs sans êtres aussi stridents que ceux de la hulotte.

Le hibou moyen duc : Différenciés des chouettes par la présence d’aigrettes qui ressemblent à des oreilles, la famille des hiboux comprend le Hibou des  marais, le Grand, le moyen et le petit duc. Le moyen duc se trouve plutôt dans des forêts de conifères. Son chant est monotone. En parade il claque des ailes, ce qui est surprenant.

Duo

Ravagée le 13 août 2003 par un incendie (310 hectares et 200’000 arbres) éteint le 5 septembre, la forêt de Loèche se rétablit très bien. Ce que d’aucuns considère comme une catastrophe naturelle est en fait le cycle normal d’une forêt avant que l’homme ne vienne la domestiquer. Ce milieu d’où la nature doit repartir de zéro attire plein d’espèces peu communes qui avaient tendance à régresser! Dans cet enregistrement effectué au petit matin, le chant d’un Merle de roche imitant le Pipit des arbres se mélange à celui d’une Fauvette à lunette, duo hors du commun chez nous!!!

Destroyed by the fire the 13 of august 2003 (310 hectares and 200’000 trees) , the forest of Loèche is following its natural way of life as it was before human domesticate it. Unusual species are comming to live in the burned forest. We car hear in this recording an uncommon duo for Switzerland: Rock Trush imitating a Tree Pipit and Spectacled Warbler!

Deux ambiances

Après en avoir parlé, voici le chant de ce fameux tétras lyre dans 2 contextes différents:

Le premier extrait a été réalisé au milieu d’une tourbière avec 10 à 15 mâles présents. Il est 3h du matin, pas un bruit. Soudain des battements d’ailes, puis des cris… Les tétras rentrent uns à uns sur l’arène et entament leur chant répétitif. Les conflits sont nombreux et le son ne porte pas loin, étouffé qu’il est par les sphaignes imbibées d’eau qui s’enfoncent doucement mais sûrement sous mon poids… A la fin de cette prise, lorsque tous les tétras sont partis, mon affût ressemble fort à la tour de Pise sur le point de s’effondrer!

Le deuxième extrait se passe dans une forêt, après une nuit pluvieuse. L’air est clair, le son est rebondissant. Il n’y a qu’un mâle proche, un autre chante au loin, mais pas de bagarre. Le chant se fait répétitif et enivrant. Les autres oiseaux sont biens présents car le jour s’est levé depuis quelques heures déjà!

Two different ambiance with the Black Grouse:

The first one is in a marsh. 3 AM. First silence, then, one by one, the birds are coming with strong wing-noise and begin to sing and to fight. They are about 15. The sound is not going far, because of the structure of the wet ground.

The second one is in a forest, after the rain. Only one male is singing, no fight. Other birds species are singing because it is in the middle of the morning. A lot of echoes give another dimension to this extract.

Résonnance aquatique

Quelques rochers, un peu d’eau et tout un univers sonore! D’une cavité à une autre les sonorités des vagues se métamorphosent, du simple clapotis au gros glouglou avec cette résonnance de caverne! Un délice à écouter si il fait trop chaud!

Water in rocks, it can soud very different from a point to another one. Here in a little empty space between two rocks. To listen when it is too hot outside!

Bécassine, t’es ma cousine…

Dans le Nord et l’Est de l’Europe, une curieuse bécassine au chant discret (audible à 300m) mais non moins harmonieux et surprenant, car il comporte deux mélodies, se met à parader au mois de juin. Chevaleresque dans son attitude, elle gonfle les plumes, se dresse sur ses pattes en écartant les ailes et finit par un petit bond ou un combat avec un voisin.

Au milieu de ces oiseaux plus occupés par leur parade que par ma présence, je m’imbibe d’humidité et espère que mes micros tiendront le coup, puis je savoure le spectacle jusqu’à ce que cette moiteur froide me congèle gentiment…

In the North and East Europe, the Great Snipe is displaying. His song is beautiful and have two melodies at the same time. You can hear it from 300m only. Making a dance and fighting with his neightbours they dont care about me.

Gargouillis?

Mais qu’est-ce donc que ce bruit?

Ce n’est ni une route, ni un gargouillis, ni le chat qui ronronne!!!

C’est le printemps!

Eh oui! Le printemps peut faire du ou plutôt des sons bien étranges. Ici il s’agit de grenouilles rousses qui se sont réveillées et sont retournées dans les étangs pour aller s’accoupler et pondre des milliers d’oeufs! Plus discrète que sa cousine la grenouille rieuse, la grenouille rousse ne cause d’insomnies à personne!

What’s that?

A stomach noise? The cat? A road?

No! It is just spring! with a lot of common frogs (Rana temporaria).

Petits ponpons vivants

Trrri tsuip trrri trrri……

Les feuilles se sont déjà transformée en tapis de sol, les journées ont raccourci, le froid est là…

Un groupe de petites boules blanches dynamiques se déplace de buisson en buisson! Ce sont les mésanges à longue queue, leur présence en groupe symbolise l’automne et l’hiver. A cette période, elles vivent en communauté familiale et se déplacent toujours à plusieurs. Leur cri caractéristique les précède de peu, car il n’est pas très puissant!

Trri tsui tsuip…

The leaves leave the trees, days are smaller and it’s cold outside…

A group of white little bowls are juping from tree to tree. It is the long-tailed tit. They are allways in small groups during autumn and winter and theyre song is not powerful, you just hear it when they are near you.

Les grues reviennent au dortoir…

Cette histoire se reproduit chaque soir du mois de novembre au lac du Der. Des miliers de grues se réunissent sur le lac pour y passer la nuit. La journée, elles se séparent en plus petit groupes pour aller se nourrir avant de repartir pour l’Espagne! Cet oiseau majestueux a une envergure de 2 mètres!

Each november evening, thousand and thousand cranes are meeting to sleep in the Der lake area. During the day, they’re going in smaller groups for eating, before departure to Spain. With open wings she’s 2 meter long.

Un joyeux noël, concerto pour hulotte déjantée!

Après une escapade au bord du lac du Der pour voir revenir les grues cendrées à la nuit tombante, nous avons égaré deux compères dans les bois. C’est en les appelant que nous avons, sans le faire exprès, excité trois chouettes hulottes qui nous ont bien démontré que nous étions chez elles, et pas question de se laisser intimider!

After the sunset in the Der lake area, two of us were lost in the forest. Our call woke up three tawny owls!