Archive pour la catégorie 'Féroés'

20.03.2015 Féroés, le son de l’éclipse

Lundi 6 avril 2015

Une éclipse totale de soleil ça fait du bruit?

Total Solar Eclipse 20.03.2015

Si ce n’est l’éclipse elle même, l’effet qu’elle produit sur nous est manifesté par une émotion intense et des émissions sonores certaines :-)

Ce 20 mars 2015  si l’on voulait avoir la chance d’admirer une éclipse solaire dans sa phase totale, il fallait se trouver soit au Svalbard soit aux îles Féroés. Cependant la météo des Féroés est des plus imprévisible!  Ce qui est prévisible, c’est qu’il va pleuvoir, reste à savoir où! Au milieu de l’Atlantique Nord, faut pas rêver... Le jour J il faut se décider. La tension est palpable chez les 800 passionnés du ferry ouvert aux passager en cette saison, spécialement pour cet événement.Il pleut. Des bouts de ciel bleu de ci, de là,…  puis premier cri de la foule, le soleil apparaît quelques secondes au tout début de l’éclipse (c’est la première fois depuis des semaines que le soleil se montre et cela provoque toujours la joie des habitants), puis plus rien pendant d’interminables minutes, le ciel s’assombrit de plus en plus jusqu’à la nuit totale qui arrive d’un coup. C’est la totalité mais les nuages sont là. Le cœur se serre, on profite de cette lumière sans lumière, ces horizons jaune pâles, des oiseaux marins qui se mettent à parader,  l’alarme indique qu’il ne reste plus que 30 secondes et toujours pas de soleil en vue, lorsque soudain…

Comment expliquer ces lumières, ces ambiances, cette foule électrisée qui surprise par la beauté du moment en a le souffle coupé.

Ceux qui n’ont jamais vu de totalité ont toujours le regard sceptique face aux motivés prêts à se déplacer depuis l’autre bout du monde pour tenter de vivre ces quelques secondes indescriptibles!

Ce jour là pourtant, les personnes présentes ont compris, certains en ont pleuré, mais tous nous avons savouré ce moment qui a peine passé devient idéalisé, tellement il a été bref. L’avons nous rêvé? non, les photos sont bien là, c’est alors en profitant de regarder le soleil croître à nouveau que l’on se repasse dans sa tête le film de cette mince couronne de feu dans ce ciel anthracite nuancé du gris sombre des nuages.

Voici un extrait sonore de ce moment, les premiers cris sont quand les nuages se déchirent et dévoilent aux personnes présentes (à 95% des habitants de la région qui n’avaient jamais pu observer le phénomène) ce soleil noir auréolé de lumière  le deuxième cris est l’apparition du diamant  lorsque la totalité se termine, c’est un moment critique ou il faut remettre les protections spéciales pour le matériel oculaire et les yeux, au risque de subir des lésions irréversibles.

 
 20 march 2015 Total solar eclipse © Noémie Delaloye [0:38m]: Jouer maintenant !

drapeau-anglais-royaume-uni1.jpg

Does a total solar eclipse do some noise?

If it isn’t the eclipse itself, the people who have the chance to see that will certainly do!

The 20 march 2015, the only way to see the totality was to go on the Faroe islands or the Svalbard. Even if the meteo in the middle of the Atlantic  north is often quite bad, we took the risk.

People where stressed, and more the day was approaching, more the people was tense.

Always cloudy. But this day, we saw 3 time the sun: at the first contact moon sun, where people screamed because it was the first time they saw the sun from weeks ago, 20 seconds during the totality and the end of the eclipse. So crazy. Light is like something you have never seen before, like grey and dark, during the totality, it is night, but you have at the horizon a discreet but bright yellow pale, and this corona of light and the black sun.

The sound you can hear is during the totality when the clouds disapeared just at the right place, and the second time is the apparition of the diamond on the side when the sun reappear. At this time you have to protect the material and your eyes, otherwise you can be damaged for life! 

Océanite ou Pétrel?

Vendredi 1 août 2014

Le Pétrel ou Océanite tempête (Hydrobates pelagicus) est un oiseau qui passe son temps en haute mer, sauf pour nicher. Il choisit un ancien terrier de Macareux moine ou un dessous de rocher. Son chant répétitif ne s’entend qu’assez peu de loin, mais une fois au bon endroit, il devient très présent! Il sort comme un boulet de canon de son nid et alors on entend l’aire siffler à son passage! Il vit de nuit et va tellement vite que la seule photo que j’en aie est celle d’un spécimen naturalisé au musée ornithologique Sigurgeirs en Islande, bien que l’enregistrement soit fait sur l’île de Nolsoy au Féroés.

European Storm Petrel have two names in french. It’s a bird who is always in the open  sea, but he come back to earth for nesting. He go inside an old Puffin cavity or under a rock. Its repetitive song seems to be far away, but when approaching it becomes strong. When he comes out of his nest, the air is swirling, because he goes so fast. I have no good photo, only in the Sigurgeirs ornithological museum in Island because he lives at night and fly very fast far away. The recording comes from Nolsoy in the Feroe island.

 
 
 Océanite tempète [0:50m]: Jouer maintenant !

oceanite1.jpg